Moi, Diane, engagée avec le Plan des Jeunes & avec Plan International France

Mon nom est Diane, j’ai 21 ans et je suis étudiante. J’ai décidé à la suite de mon intégration au sein du Plan des jeunes de Plan international France de vous raconter mon témoignage.

Tout d’abord laissez-moi décrire ma personnalité, je pense que cela est essentiel car vous connaîtrez mieux mon profil.

Tout d’abord je suis une personne déterminée. En effet quand je me fixe un but, je mets tout en œuvre pour l’atteindre. Je suis également une personne très souriante, je souris tellement qu’une fois un jeune homme qui me voyait en train de sourire demandait si  le sourire était pour lui. Aujourd’hui les gens ne sont plus heureux, subissent la vie plutôt que de la vivre. Alors j’ai décidé d’adopter un comportement contraire. Enfin, je me décris comme étant optimiste. Étant étudiante en droit, on est très souvent confronté à l’échec, notamment durant la première année. Dans cette situation, faire preuve d’optimisme est la clé qui nous permet de persévérer jusqu’à la fin face aux désillusions.

Ainsi voici comment j’ai rejoint le Plan des jeunes.

Durant ma dernière année de  licence, j’avais deux amies. Une d’elle a rejoint le Plan des jeunes en fin d’année 2016. C’est ainsi qu’en Novembre 2017, mes amies m’ont parlé du rôle qu’elles avaient eu à jouer durant la journée internationale des Filles se déroulant le 11 Octobre de chaque année. En effet, celles-ci avaient eu à jouer le rôle de reporter en interviewant les panélistes et différents intervenants présents. Après qu’elles m’aient parlé de cet événement, je me suis alors intéressée  de plus près à Plan international France. Plan International France est une fondation qui a été créée en 1993 et qui est reconnue d’utilité publique. Son objectif est de défendre le droit des enfants et particulièrement le droit des filles à travers le monde, par divers programmes de formation, de plaidoyer par exemple.

Ses 4 principales missions sont:

  • la collecte de fonds pour financer des programmes de développement en faveur des enfants,
  • l’accompagnement technique pour le montage, le suivi et l’évaluation des programmes spécifiques dans 13 pays,
  • le plaidoyer en France auprès des institutions gouvernementales et des décideurs en faveur des droits des enfants et de l’égalité filles-garçons,
  • la sensibilisation du grand public aux droits de l’enfant et à l’égalité filles-garçons.

 

Par ailleurs, étant étudiante en droit, je voulais mettre mes connaissances et mes différentes capacités au service d’une cause qui me tenait à cœur.

Ainsi, j’ai décidé de participer à la campagne de recrutement et de sauter le pas. J’ai donc été prise pour faire partie du Plan des jeunes (PDJ), et c’est une décision que je ne regrette pas. J’ai été amenée à faire énormément de choses. Mon premier exemple concret est celui de la gestion de réseaux sociaux comme Twitter. Je me suis proposée pour cette mission en ne connaissant rien de Twitter. Car cela ne fait pas tout de poster un tweet, il faut identifier les heures dans lesquels le tweet bénéficiera de plus de vues, identifier les bonnes personnes, faire attention à l’orthographe, la syntaxe. C’est ainsi qu’un des  posts a été retweeté par la secrétaire au gouvernement en charge de l’égalité Homme/Femme, Marlène Schiappa. Cela peut paraître anodin en théorie, mais dans la mission de Plan France, elle représente une de nos cibles. J’ai énormément pris goût à ce rôle que j’ai effectué durant plusieurs mois. J’ai donc été amenée à réaliser la campagne de la journée internationale du droit des femmes du 8 Mars et les journées européennes du développement.

Mais j’ai pu également faire des choses nombreuses et variées, comme participer à l’atelier spécial engagement citoyen en partenariat avec l’ONG Yes akademia. YAKA est une organisation qui accompagne les jeunes de tous horizons via des programmes socio-éducatifs innovateurs et solidaires. J’ai ainsi pu livrer mon témoignage et ma jeune expérience dans l’engagement citoyen. Échanger avec d’autres jeunes est particulièrement enrichissant, et j’ai également pu apprendre de nombreuses données notamment lors du quiz organisé durant l’événement, car énormément de jeunes s’engagent et veulent changer le monde, alors qu’il y’ a une tendance à penser que la nouvelle génération s’engage et s’active de moins en moins. Beaucoup de ces jeunes sont intéressés pour rejoindre le Plan des jeunes.

J’ai également pu participer au conseil d’administration de Plan International France dans lequel nous avons parlé pratique, c’est à dire : sur les piliers de Plan sur le fond et la forme, tout ce qui concerne les donations… J’y ai participé en tant que membre observateur, ainsi je n’ai pas énormément parlé, par contre j’ai pu à la fin détailler les projets effectués par le Plan des jeunes. Les membres du CA étaient très fiers et ont émis l’hypothèse d’une rencontre entre eux et les membres du PDJ.

Enfin le dernier événement en date est la préparation de la journée internationale des filles qui est un événement phare de l’organisation. Le PDJ y jouera un rôle majeur. J’ai tellement appréciée mon expérience sur Twitter que je me suis proposée pour faire partie des référents de la campagne Twitter.

Le Plan des jeunes est une expérience incroyable sur tous les plans, car on y rencontre aussi des personnes extraordinaires.

Un tas d’expériences qui me pousse à vous inviter à rejoindre le Plan des jeunes et nous suivre sur le blog ! 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s