Les trois projets lauréats de l’appel à projets 2021 du Mouvement

A l’issue de plus de deux semaines de compétition acharnée, la plateforme de vote, créée pour départager les six projets présélectionnés, a fermé ses portes jeudi 4 Mars à 17h.

En 18 jours près de 9100 personnes ont participé aux votes et ont permis de désigner les trois nouveaux projets lauréats de l’appel à projets du Mouvement des jeunes en faveur de l’égalité filles-garçons dans les pays en développement.

Nous vous les présentons ici:

Un été pour l’égalité – Malagasy Women Empowerment : 2194 votes

L’équipe de Malagasy Women Empowerment

Malagasy Women Empowerment (MWE) est une jeune association qui lutte pour l’amélioration des droits et des conditions de vie des femmes malgaches en promouvant leur autonomie.

Le projet porté par MWE, intitulé « Un été pour l’égalité », a pour objectif principal la sensibilisation des jeunes qui résident en France sur les disparités de droits et de traitement entre les sexes à Madagascar. S’inscrivant dans l’atteinte de l’Objectif de Développement Durable n° 5 (égalité entre les sexes), MWE souhaite organiser des ateliers gratuits sous plusieurs formes (webinaires, groupes de paroles, danse, ateliers artistiques et de travaux manuels) sur divers sujets tels que les droits des femmes et des filles, l’accès à l’éducation des filles, le mariage forcé et précoce, la santé sexuelle et reproductive et la lutte contre les violences basées sur le genre.

Le trésor d’Aïna : 2158 votes

L’équipe du projet « Le trésor d’Aïna »

Marjorie et Julia proposent aux jeunes lycéen·ne·s et collégien·ne·s, via une expérience immersive, d’aller en quête du « Trésor d’Aina », une jeune fille malgache dont ils découvriront l’histoire et les souvenirs à travers un Escape-Game pédagogique. 

Les élèves devront tout au long de la partie résoudre une succession d’énigmes pour réussir à ouvrir un coffre-fort contenant le plus grand trésor d’Aina. Le jeu mettra en évidence comment l’éducation a permis l’émancipation de cette jeune femme et soulignera aussi les difficultés qu’ont pu rencontrer ses proches qui n’ont pas eu cette chance. Il permettra de sensibiliser un public jeune aux inégalités filles-garçons dans les pays en développement. Pour réaliser ce projet, Julia, Marjorie et l’équipe d’animateur.rice.s se rendront dans les classes de collèges/lycées de la région de Rennes au printemps 2021.

Ce projet permettra d’interroger les inégalités, d’ouvrir les échanges sur la notion de solidarité internationale dans laquelle chacun peut jouer un rôle essentiel, et de faire prendre conscience aux jeunes de leur responsabilité en tant que futurs citoyens du monde.

Musas [Urbanas] : 2147 votes

Le logo du projet Musas [Urbanas]

Zoé est une jeune femme de 21 ans qui porte le projet Musas [Urbanas] (Muses Urbaines). Ce projet a pour objectif d’offrir l’opportunité à des filles et des femmes de partager leurs expériences urbaines, afin de les placer au centre de l’espace public.

Ayant grandi à Cuba de 4 à 14 ans, c’est à la Havane que Zoé a commencé à naviguer dans l’espace urbain en tant que fille. Elle nous parle de son projet:

“L’objectif principal est de visibiliser les filles et les jeunes femmes dans l’espace public, en particulier dans les villes de Cuba. Je souhaite que Musas [Urbanas] puisse mettre en lumière les problèmes auxquels font face les femmes dans la ville, dès leur plus jeune âge. En effet, j’ai noté que dès l’écoles les filles adoptent des stratégies d’évitement et de contournement de certains espaces dans lesquelles elles se sentent rejetées ou illégitimes. Une attitude qui rappelle les tactiques adoptées plus tard par les femmes pour se protéger dans les zones urbaines qu’elles jugent peu sûres. C’est pour cela qu’il me semble nécessaire de donner la parole aux filles dès leur plus jeune âge, pour qu’elles puissent petit à petit se replacer au centre et non dans la périphérie de l’espace urbain partagé.

Pour ce faire, je vais interviewer et photographier des filles et des jeunes femmes qui se battent pour investir l’espace public. Ces témoignages seront présentés dans une exposition itinérante qui permettra de décortiquer la question du genre et de la ville. Comment est ce que que la ville a été construite par et pour les hommes ? Quelles ont été les techniques développées par ces femmes pour se sentir mieux dans le milieu urbain ? Comment pouvons nous nous inspirer du vécu de ces femmes pour faire de nos villes des endroits plus sereins pour toutes et tous ?

Je souhaite montrer à toutes et tous que le féminisme et l’égalité femmes-hommes et filles-garçons se retrouvent dans divers combats, tels que l’urbanisme, l’architecture et le développement urbain. Musas [Urbanas] est un petit pas vers l’avant.”

Pour suivre le déroulement du projet, rendez vous sur Instagram

Nous leur souhaitons plein de réussite et nous vous tiendrons évidemment informés de l’évolution de chacun des projets via la newsletter du Mouvement.

Le Plan des Jeunes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.